Culture de la fraise : Conseils de nutrition

Tout ce que vous devez savoir sur la fertilisation des fraises : bonnes pratiques, produits recommandés, essais sur le terrain et bien d’autres conseils encore.

Conseils pour la culture de la fraise (Fragaria ananassa)

  • Les fraises se développent mieux dans des sols avec un pH compris entre 5,5 et 6,5.

  • Dans les sols à pH élevé (supérieur à 7,5), une carence en Phosphore peut apparaître, mais aussi en micro-nutriments divers.

  • Dans les sols à faible pH (inférieur à 5,5), une carence en Phosphore, en molybdène et en Calcium peut apparaître.

  • Pour un rendement optimal, les fraises doivent être cultivées dans un sol profond et fertile, riche en matière organique.

  • Les fraises sont très sensibles à l'asphyxie racinaire. Pour éviter ce phénomène, les fraises sont généralement plantées sur des monticules.

  • En dessous de 14 degrés, le développement et la qualité des fleurs peuvent être affectés.

  • L'irrigation est essentielle pour la production de fraises à haut rendement. Le système racinaire de la plante est peu profond, avec 80–90 % dans les 15 cm supérieurs dans un sol argileux, et 50 % dans les 15 cm supérieurs dans les sols limoneux sableux bien drainés. Par conséquent, des irrigations fréquentes et courtes sont nécessaires pour maximiser la production.

  • Le goutte-à-goutte est la méthode d'irrigation la plus utilisée. En effet, cela permet de doser précisément la quantité d'eau mais aussi d’apporter les nutriments nécessaires grâce à l'utilisation d'engrais hydrosolubles.

Rôle des nutriments

Azote

Favorise les rendements élevés et assure la croissance végétative de la culture.

Joue un rôle clé dans la synthèse des protéines, qui influe directement sur la croissance et le rendement.

Phosphore

Favorise le développement d’un bon système racinaire. Joue un rôle prépondérant à la floraison et, par conséquent, sur le nombre de fruits et leur maintien.

Essentiel pour une gestion appropriée de l’énergie dans la plante. Améliore la division cellulaire.

Potassium

Améliore le transfert des sucres à destination des fruits. Cofacteur pour des dizaines d’enzymes. Régule la gestion de l’eau, principalement par l’ouverture des stomates.

Augmente la teneur en sucre du fruit. Réduit la sensibilité à de nombreux stress abiotiques et biotiques. Améliore la couleur des fruits, la fermeté de la chair, la forme et les rendements globaux.

Calcium 

Favorise la stabilité de la paroi cellulaire, fournissant ainsi à la plante une structure solide et une meilleure résistance aux maladies.

Un apport adéquat en Calcium prévient le dessèchement apical. Cela garantit également une meilleure durée de conservation.

Magnésium

Le Magnésium est la partie centrale de la molécule de chlorophylle, qui joue un rôle clé dans la photosynthèse. Améliore l’utilisation du Fer.

Assure le transfert du Phosphore dans la plante. C’est à la fois un activateur d’enzyme et un composant de nombreuses enzymes. Aide à obtenir une couleur de fruit vert foncé.

Soufre

Composant structurel d’un certain nombre de protéines et de peptides. Actif dans la conversion de l’Azote inorganique en protéine.

Composant structurel de diverses enzymes. Catalyseur pour la production de chlorophylle.

Fer

Le Fer est essentiel pour la synthèse des protéines et de la chlorophylle. Facteur important dans de nombreuses enzymes, associé au transfert d’énergie et aux systèmes respiratoires.

Manganèse

Rôles importants dans la photosynthèse : Réaction de Hill (division des molécules de H2O), transport d’électrons, absorption du CO2. Formation de riboflavine, d’acide ascorbique et de carotène.

Bore

Translocation des sucres et des glucides. Pollinisation et production de semences. Division cellulaire et formation de la paroi cellulaire, liées à l’absorption et à l’utilisation du Calcium.

Carences en nutriments

NutrimentDescription
AzoteLa croissance végétative et la production de fruits sont sévèrement limitées. Feuilles allant du vert clair au jaune. Les feuilles plus jeunes sont encore assez vertes, du fait de l’Azote mobilisé par les feuilles plus anciennes.
Feuilles rouge foncé, violettes et jaunes à vert clair. Le rendement est réduit et les fruits sont pâles, petits et épais.
PhosphoreLes plantes carencées en Phosphore ont des racines faibles, sont chétives et produisent de petites feuilles gris-vert, sombres et ternes.
Les feuilles deviennent violettes à brunes dans leur intégralité ou sur les bords uniquement (voir les photos).
La nouaison est réduite, ce qui nuit à la production. La carence en Phosphore est plus fréquente lorsque le pH du sol est trop bas (7,0).
PotassiumLes feuilles anciennes sont les plus sensibles, leurs bords brunissent et elles présentent une décoloration foncée.
L'extension du pétiole dans la foliole centrale s'assombrit et les bases des autres folioles se nécrosent également.
Les pointes et les bords dentelés des feuilles plus anciennes rougissent et se dessèchent. Cette décoloration progresse vers l'intérieur entre les nervures jusqu'à ce que la majeure partie de la feuille soit affectée.
CalciumLes plus jeunes feuilles se recroquevillent vers le bas et leurs bords brunissent. Retard de croissance et nécrose des feuilles les plus jeunes et des points de croissance au sommet de la plante. Un jaunissement des bords de la feuille peut également se produire dans les cas les plus sévères. Les feuilles matures et plus anciennes ne sont généralement pas affectées. Une carence sévère provoque l'avortement des fleurs et la mort du point de croissance. Les filets et les pétioles peuvent développer des lésions sombres. Les fruits sont plus petits et ont une texture dure. La croissance des racines est réduite. Le brunissement et le repliement de la pointe des feuilles permettent de distinguer cette carence en Calcium d'une carence en Bore, qui donne des feuilles épaisses et déformées.
MagnésiumJaunissement des feuilles plus anciennes, en premier lieu entre les nervures principales, qui conservent une étroite bordure verte. Dans les formes graves, un léger brunissement se développe dans les zones jaunes. Les feuilles plus jeunes sont moins touchées. Les fruits issus de plantes carencées en Magnésium présentent une couleur plus claire et une texture plus douce. Les rendements sont réduits. Cette carence se manifeste principalement dans les champs qui ont reçu des doses élevées d'engrais à base d’Azote ou de Potassium.
FerLe jaunissement apparaît d'abord sur les feuilles plus jeunes, entre les nervures. Les autres feuilles restent vert foncé. En cas de carence grave, les nervures mineures s'estompent également et les feuilles peuvent éventuellement brunir, en particulier si elles sont très exposées au soleil. Tant que les feuilles ne sont pas devenues presque complètement blanches, il est possible de rétablir la situation en appliquant du Fer. Cette carence est souvent observée dans les sols alcalins (pH > 7,0) ou calcaires, et peut également être provoquée par un chaulage excessif, un mauvais drainage ou de fortes concentrations d'ions métalliques dans le sol ou dans la solution nutritive.

Carences en Phosphore fraise   Carences en Phosphore feuille fraisier

Carences en Phosphore

Carences en Magnésium fraise   Carences en Magnésium feuille fraisier

Carences en Magnésium

Carences en fer fraise

Fer

Sensibilité au Chlore

La fraise est considérée comme l’une des cultures les plus sensibles à la salinité en général, et au Chlorure en particulier.

Les feuilles carencées en Chlore sont sèches et brunes au niveau des bords. Les feuilles sont cassantes, et la croissance végétale est retardée. Les racines et les plantes peuvent mourir.

Dans la plupart des cas, la teneur maximale acceptable en Chlorure dans la solution du sol est de 5 à 7 méq/L, et elle varie quelque peu selon la variété.  La teneur maximale acceptable en Chlorure dans l’eau d’irrigation est de 3–5 méq/L.

Un taux de Chlorure supérieur à 0,5 % dans la matière sèche de la plante indique une toxicité au Chlorure.

Méthodes de fertilisation

Fertirrigation au goutte-à-goutte en plein champ et gestion protégée

Étant donné que l’irrigation au goutte-à-goutte est très courante avec cette culture, la fertilisation se fait généralement par fertirrigation, en utilisant des engrais entièrement solubles et en adaptant les ratios N-P-K-Ca-Mg en fonction des besoins de la culture à chaque stade de croissance.

Pour une culture en pleine terre, les besoins de la fraise doivent être couverts par :

  1. Des éléments naturellement présents dans l’eau d’irrigation
  2. Des éléments déjà présents dans le sol
  3. Des apports supplémentaires d’engrais dans le sol
  4. Des apports supplémentaires de fertilisants par goutte-à-goutte

Besoins des fraises = apport dans le sol (réserve ou minéralisation par exemple) + éléments dans l’eau + engrais agricole appliqué dans le sol + suppléments pendant la culture (engrais solubles)

Les produits ICL les plus adaptés sont :

  • Gamme Solinure® : Solinure® 6-12-39 et Solinure® 8-9-39
  • Gamme Solinure® GT : Solinure® GT 11-35-11
  • Gamme Nova : Nova N-K, Nova PeKacid, Nova Calmag, Nova Calcium

Apport foliaire

Il s’agit d’une pratique courante pour la fertilisation des fraises, qui consiste à mélanger des fertilisants avec des produits de protection des cultures. L’alimentation foliaire stimule le développement des plantes, renforce la résistance des plantes contre les contraintes abiotiques (par exemple, la sécheresse, la chaleur, les sols froids) et contre les contraintes biotiques (par exemple, les nématodes, les parasites et les maladies), et corrige les carences en minéraux.

Les produits ICL qui répondront le mieux à ce type d’apport se trouvent dans les gammes suivantes :

Fertilisants à libération contrôlée (CRF) pour les champs de fraises

L’utilisation de CRF pour les cultures de fraises se développe rapidement, afin de réaliser des économies sur la charge de travail et d’augmenter la productivité des cultures. Aux États-Unis par exemple, l’utilisation de CRF à base de N-P-K a connu un essor rapide, et concerne maintenant plus de 55 % des 26 000 hectares de champs de fraises à l’échelle du pays, concentrés principalement en Californie.

Normalement, une application de granulés de CRF bien ciblés avant la plantation, par exemple de l’Agroblen, fournit la majorité des apports en minéraux dont la plante a besoin, et permet d’atteindre des rendements élevés d’environ 60 MT/ha de produits de haute qualité destinés à la consommation de fruits frais. Il n’est pas rare d’appliquer également de l’engrais soluble par fertirrigation.

Le produit idéal ICL est l’Agromaster pauvre en Chlore.

Gestion des cultures hors sol sous serre

Les fraises répondent très bien à un régime nutritionnel intensif dans un environnement contrôlé et protégé, comme cela a été fait avec grand succès en Hollande.

Des formules nutritionnelles spécifiques ont été adaptées à la croissance hors sol.

Il est difficile de donner des conseils de fertilisation en surface. Une analyse de l’eau, ainsi que des besoins de la variété concernée, est nécessaire.y. 

Pour une culture hors sol, les besoins de la fraise doivent être couverts par :

  • Des éléments naturellement présents dans l’eau d’irrigation
  • Des apports supplémentaires d’engrais par goutte-à-goutte

Besoins des fraises = éléments dans l’eau + apports supplémentaires pendant la culture (engrais solubles)

L’analyse de l’eau est essentielle pour une fertilisation efficace.

ICl propose les gammes et produits suivants, parfaitement adaptés pour les fraises hors-sol sous serre :

Gros plan sur des plants de fraises
Culture industrielle de fraises

Related Trials

Fraise en Colombie
Sotara, département de Cauca, Colombie, 2019

95

de rendement en plus
Essai sur fraise en Allemagne
Landwirschaftskammer, Nordhein-Westfalen, Allemagne, 2015

16

Rendement commercial

Infos & Articles

FAQ

Voici quelques questions fréquemment posées par les agriculteurs concernant la culture des fraises.

  • Généralement, les premières applications de fertilisants solubles dans l’eau ont lieu 15 jours après la plantation.

  • Oui, grâce à une technologie exclusive ICL, il existe une source de Phosphore mélangeable au Calcium : Nova PeKacid 0-60-20®
    Nova PeKacid® est le seul fertilisant soluble hautement acidifiant composé, à la fois de Phosphore et de Potassium.

    Attention : sans PeKacid, un mélange de Calcium et d’un produit contenant du Phosphate peut entraîner une précipitation qui risque d’obstruer les goutteurs.

Si vous avez d'autres questions :

Cultures connexes

Explorez d'autres cultures